• Time Traveler

    by  • 29 April 2013 • Non classé • 0 Comments

    Time Traveler : A scientist personal mission to make time travel a reality
    Ronald L. Mallett

    L’histoire est vraie. En 1955, le père du petit Ronald Mallet (10 ans) meurt d’une crise cardiaque à l’âge de 33 ans. Très affecté par cette disparition d’un homme qu’il idolâtrait, le garçon se plonge dans la lecture d’histoires de science-fiction. Sa découverte du roman de H.G. Wells, La Machine à remonter le temps, va lui offrir le but de sa vie : remonter dans le temps pour sauver son père. Dès lors, il n’aura de cesse de trouver le moyen de fabriquer une machine temporelle.
    L’histoire est belle. Spike Lee ne s’y est pas trompé puisqu’il a acheté les droits d’adaptation de l’autobiographie de Mallett pour en faire un film. Mais l’intrigue manque singulièrement de rebondissements. Le héros gravit les échelons de la réussite universitaire, obtient son doctorat de physique puis devient professeur titulaire à l’université du Connecticut. Une histoire américaine typique : un homme parti de rien, mais porté par une vision inédite, surpasse sa condition et mène une vie extraordinaire. Le vrai intérêt du bouquin est ailleurs : dans ce projet fou de remonter le temps, mené avec raison, avec une inébranlable conviction et qui aboutit à quelques avancées que Mallett, excellent vulgarisateur, arrive à expliquer de façon limpide. Sa théorie lui semble valide. Il lui faut maintenant la mettre en pratique. Moins facile que ça en a l’air. Et Mallett s’en rend bien compte, qui finit son livre en avouant à demi-mot qu’il ne reverra jamais son père… mais que sans ce projet dingue qui a mené tout son parcours, il n’aura pas vécu une si belle histoire.

    About

    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    Current month ye@r day *