• Choses vues 3

    by  • 22 January 2018 • Choses vues • 0 Comments

    16 janvier

    Déjeuner avec un vieil ami qui m’offre un vieux stock de Masters of Kung Fu et de Swamp Thing période Moore. J’ai de plus envie de m’éloigner des recueils et autres intégrales pour relire certaines bandes dessinées dans leur publication de départ, dans leur jus. Papier jauni, pubs d’époque. Le format pour lequel ces histoires ont été véritablement conçus. Sur des objets qui ont une présence, du wu.
    C’est aussi la raison pour laquelle, j’achète peu de vinyles de disques sortis à partir des années 90, à l’époque où la musique se vendait essentiellement en CD et donc conçue pour ce support (au niveau du mastering, notamment). Le format de publication d’une oeuvre me paraît important s’il est adapté.

    J’enchaîne sur une discussion d’une heure trente avec l’excellent stackanoviste du tour bus Guillaume Gwardeath en vue d’une interview dans Junkpage (aujourd’hui, c’est lui qui fait un papier sur moi, mais le contraire serait tout aussi possible). Pour faire dans l’euphémisme et éviter la flatterie stérile, disons simplement que j’ai déjà eu de pires conversations.

    Je découvre qu’aujourd’hui John Carpenter a 70 ans. Je le croyais plus vieux. Quel dommage qu’il n’aie pas pu faire de films dans de bonnes conditions, ces dernières années.

    17 janvier

    Conclusion de l’article de Philippe Garnier sur ses recherches dans les archives d’Hollywood publié dans le dernier Gonzaï.

    “La question pertinente à ce stade est évidemement ‘who gives a shit?’. Mais cette tatillonerie forcenée ne prend justement sa valeur que par la conviction qu’elle va faire le bonheur de, au mieux, quarante personnes; et que personne ne fait le boulot que vous faites. Le vrai miracle, c’est évidemment qu’on vous permette encore de le faire. Et d’en parler ici.”

    18 janvier

    En sortant promener le chien, je rencontre Laurent, mon voisin, qui part chez le kiné avec un livre de Leibniz sous le bras. Tout fiérot, je lui annonce que j’ai entamé les Méditations Métaphysiques de Descartes. Son ordonnance : “Une méditation par jour.”

    20 janvier

    Soirée de lancement de Phil, une vie de Philip K. Dick à la librairie La Zone du dehors. Léo, le libraire, m’a demandé de jouer au libraire d’un soir et de présenter quelques ouvrages qui me tiennent à cœur (en piochant dans ce qui est disponible). J’ai donc proposé Martin Eden de Jack London, Journal de Nuit de Jack Womack (and Womack), Le Matin des magiciens de Jacques Bergier et Pauwels (un peu), Dérapages d’Harlan Ellison, Fonds Perdus, le dernier Pynchon, All-Star Superman de Morrison/Quitely, le diptyque La Mine de l’Allemand perdu/Le Spectre au balle d’or et Ecriture de Charlier et Giraud.
    Une excellente soirée entouré de copains et de nouveaux lecteurs intéressés par le bouquin. Un bon début.

    Info Angoulême: Je serai au festival en fin de semaine. Je dédicace Phil, une vie de Philip K. Dick vendredi à 16h, sur le stand du Motif, dans la Bulle New-York.

    About

    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    Current month ye@r day *