• Head Carrier

    by  • 6 July 2016 • Non classé • 0 Comments

    Hier, j’ai retrouvé de vieux amis qui m’accompagnent depuis plus de vingt ans. La dernière fois, ça c’était plutôt bien passé. Et hier, ce ne fut pas mal non plus.
    En général, les Pixies jouent plutôt dans de grandes salles type Zénith. Mais hier, à Toulouse, ils se produisaient sur la scène du Bikini, une salle à taille humaine, à l’acoustique impeccable et bien plus agréable pour le spectateur que les grandes arènes habituelles. C’est simple, je n’avais jamais été aussi proche de la scène. J’avais l’impression qu’ils jouaient dans mon salon.

    Après une ouverture sur l’instrumental Velvety (pour lequel mon cousin Benoit et moi avions écrit des paroles bien avant que Black Francis ajoutent les siennes avec les Catholics), set-list impeccable, mélange de tubes crowd-pleasers, de titres plus pointus (Subbacultcha) et quatre nouveaux titres de l’album à venir : Um Chagga Lagga (qui envoie quand même fort bien), Classic Masher, Head Carrier (deux titres pop et mélodiques) et la bombe Baals Back, deux minutes de rage à l’ancienne.
    Vraiment ravi de voir que les nouveaux titres tiennent la route, j’ai même bien apprécié les rares chansons d’Indie Cindy balancés parmi les autres. Ca avance, ça se renouvelle, ça progresse. On est sorti du nostalgia act, et même si on ne tutoiera sans doute plus les sommets d’antan, on ne se sclérose plus.

    Vamos!

    WP_20160705_21_01_46_Pro

    About

    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    Current month ye@r day *